Lignes d’action

Les Archives de la Fondation Antonio Gades, sont constituées par l'ensemble des œuvres et documents reçus et produits par Antonio Gades tout au long de sa vie. En raison de sa personnalité plurielle qui couvrait différents domaines de la création, de l'interprétation, de la mise en scène, ainsi qu'une intense participation à la vie sociale et à celle de la danse espagnole, son héritage est constitué d’une grande variété de sources. Les actions entreprises par les Archives de la Fondation Antonio Gades visent à préserver et stabiliser l'œuvre graphique, documentaire et sonore d’Antonio Gades, ainsi qu'à créer un catalogue. Ce travail est un processus constant, dans lequel de nouvelles informations sont progressivement incorporées, afin d’en faciliter autant que possible l'accès au public.

Archives sonores et audiovisuelles

Le patrimoine audiovisuel renvoie à la figure d'Antonio Gades, de 1971 à nos jours. Ce matériel, en format vidéo VHS, BETA et BETACAM, a une typologie disparate et contient des images de ses créations prises en salles, des enregistrements d’émissions, des interviews et des films auxquels il a participé en tant qu'interprète. Des enregistrements sont également conservés de la musique utilisée pour la scène, en format CD et cassette, ainsi que ceux de sa bibliothèque personnelle.

L’inventaire de ces archives en format vidéo, dvd et cd a été terminé. De cette façon, une signature a été apposée sur chacune des copies, les originaux et les copies ont été délimités, de même que la correspondance a été établie entre les formats vidéo et dvd, et le matériel dont la numérisation doit être améliorée a été sélectionné.

Archives documentaires

Les archives documentaires comprennent des programmes à main levée et des affiches des performances réalisées avec Antonio Gades et ses ballets jusqu' à ce jour. On peut y voir la distribution des rôles, les théâtres dans lesquels ils se sont produits, ainsi que leur importance par rapport à d'autres groupes de danse internationaux. Parmi la grande quantité de documents, se distinguent ceux qui représentent les premières de ses grandes œuvres. Sur le plan administratif, la Fondation conserve des reçus de frais généraux, des commandes, des documents de trésorerie, des actes civils et des actes notariés, entre autres, utiles pour étudier les aspects pratiques de la Compagnie Antonio Gades. Des archives personnelles viennent compléter les sources documentaires, avec des notes manuscrites par Gades sur des cahiers et des feuilles volantes. Elles constituent un héritage d'une valeur particulière pour comprendre, à la première personne, son processus créatif, ainsi que les réflexions qui ont précédé la gestation de son œuvre.

Poursuivant le processus suivi par les archives sonores et audiovisuelles, l'inventaire des programmes manuels conservés dans l'espace de la Fondation a commencé et un total de cinq cent quarante-huit entrées ont été effectuées. Des données concernant la distribution, la date de publication, l'éditeur, le lieu de production, ainsi que d'autres données intéressantes pour comprendre l'histoire de la Compagnie Antonio Gades ont été extraites de chaque exemplaire. La plupart d'entre eux sont en bon état de conservation, mais certains ont dû être nettoyés et adaptés. C’est maintenant la correspondance de Gades qui fait l’objet d’un inventaire, que ce soient les lettres reçues ou envoyées par le maître se trouvant dans l’espace de la Fondation.

Archives picturales. Œuvre graphique.

La Fondation conserve des dessins, des peintures à l'huile, des sérigraphies et des gravures, donnés et dédiés à Gades par leurs auteurs. Tous inédits, ils reflètent, avec les archives photographiques, une époque et les relations fructueuses qui se sont nouées entre ces importantes personnalités créatives du XXe siècle. A ce sujet, il y a des noms comme ceux de Rafael Alberti, Pablo Picasso, Antonio Saura, Modest Cuixart, Joan Miró, Antonio Tapies, René Portocarrero et Gades lui-même. Certaines de ces œuvres, endommagées par le passage du temps, la lumière ou même les supports qui les contiennent, ont subi un processus de restauration, facilitant ainsi leur conservation future. Le reste du matériel reste à inventorier, bien qu'il soit trié par typologie et de manière appropriée en vue d’une bonne conservation.

Archives photographiques

Un total de 1.464 photographies a été inventorié. Elles ont toutes été rangées dans des dossiers en vue de leur conservation, en distinguant les copies des originaux et en donnant à chacune d'elle une signature qui les identifie et permet de les localiser.

Archives bibliographiques et archives des journaux

Cette collection se distingue non seulement pour la valeur des spécimens qu'elle possède, mais également du fait qu’elle représente les intérêts du créateur. En tant que personnage éclairé, la danse n’était pas la seule passion de Gades. Il s’intéressait également aux espaces les plus divers des arts, de la culture et de la vie en général. En ce sens, les archives comprennent des livres sur la littérature, l'histoire, en particulier l'histoire de la danse, des biographies, des textes se référant à la philosophie et aux sciences politiques, ainsi que d'autres genres. La diversité ne concerne pas seulement les sujets, mais aussi les lieux où les livres qu'ils conservent ont été publiés, en particulier les éditions réalisées en France et en Italie. Les archives bibliographiques sont complétées par un riche fonds journalistique qui remonte à 1957, qui permet de situer la valeur de la figure de Gades dans une perspective comparative. Les archives des journaux et les archives bibliographiques doivent encore faire l’objet d’une recherche et d’un catalogage exhaustifs.

Archives textiles

Fruit de son travail créatif, la collection de costumes scénographiques se distingue. Elle contient à la fois les costumes et quelques éléments utilisés dans la représentation des différentes chorégraphies. En attendant qu’¡ls soient systématisés, ils se distinguent non seulement par les informations qu'ils fournissent sur l'esthétique créative du maître, mais ils offrent aussi des données concernant le corps de danse en charge de sa représentation, le nombre de composantes et la constitution des artistes. Au niveau ethnologique, ils sont révélateurs des vêtements portés au quotidien et des vêtements de danse utilisés dans différentes régions d'Espagne.

Les costumes d’Antonio Gades se trouvent dans l’espace de la Fondation. Seul le costume de Mirabrás a été donné au Musée National de la Danse (Cuba).

Archives orales

En plus des informations fournies par les documents, des Archives Orales ont récemment été créées en vue de compiler des interviews avec des personnes en lien avec Gades et son domaine, ainsi des enregistrements correspondant à l'artiste lui-même. Ces souvenirs narrés, chargés d'anecdotes et d'histoires racontées à la première personne, aideront à compléter, élargir et renforcer la recherche actuelle et future sur le créateur.

Tous les catalogues des inventaires terminés sont imprimés physiquement et organisés en dossiers, de façon à ce que les chercheurs souhaitant mieux approfondir leurs connaissances de l’œuvre de Gades puissent opter entre la consultation numérique ou sur papier. Le service des archives de la Fondation Antonio Gades travaille actuellement à la création d'une base de données qui comprend, avec la plus grande précision, les descriptions des matériaux existants. La Fondation espère également, qu' à l'avenir, elle sera en mesure d'assurer la survie du matériel en le convertissant intégralement en support informatique et en faisant don de copies des exemplaires aux institutions partenaires se trouvant dans différentes parties du monde. Les archives ne cessent de se développer pour fournir aux chercheurs et aux amateurs la connaissance la plus complète possible, concernant les différents aspects qui composent la figure d'Antonio Gades en particulier, et la danse espagnole en général. Toutes les informations recueillies et conservées dans ces archives ont permis d'élargir la vision se rapportant à la figure d'Antonio Gades et son héritage. Ce matériel est indispensable pour récupérer ses œuvres sur scène et conserver sa vision de la danse.

Diffusion

L'une des principales préoccupations de la Fondation, qui a commencé dès sa création, consiste à divulguer l'importance de l'héritage d'Antonio Gades, ainsi que la répercussion de son travail au niveau national et international. De cette façon, une grande partie des lignes d'action développées par la FAG ont porté sur la diffusion de son héritage, en promouvant, par la collaboration avec différentes institutions, la présence de Gades dans des espaces tels que les conférences et les expositions, et en participant à autant d'échanges que possible.