La Fondation Antonio Gades est une institution privée à but non lucratif créée en 2004 dans le but d'assurer la continuité, le niveau et la diffusion du travail du chorégraphe et danseur espagnol. A cette fin, la FAG conserve et catalogue les fonds d’archives léguées par Antonio Gades, soutient et supervise la reconstruction de ses chorégraphies, édite des publications qui approfondissent son travail et promeut des activités éducatives visant à rapprocher le public de la danse espagnole et du flamenco.

Dirigée par sa veuve, Eugenia Eiriz avec le soutien de son proche collaborateur Josep Torrent, et sous la présidence de María Esteve (fille de Gades, actrice), elle structure ses lignes d'action dans les domaines suivants: Conservation, Diffusion, Formation et Action Sociale.

Voici ses principales réalisations: l'édition numérique de la trilogie Gades, enregistrée au Teatro Real et diffusée dans les cinémas et les télévisions du monde entier, l'édition de divers matériels visant à rapprocher les œuvres de Gades des nouvelles générations, la création d'œuvres de Gades par d'autres compagnies (Ballet Nacional de España, Ballet de Magdeburg, Ballet Nacional de Cuba), l'institution d'une archive historique sur la vie d'Antonio Gades ouverte aux chercheurs, l'organisation de l'exposition El Arte de Gades y Antonio Gades, 60 años de danza española (L’Art de Gades et Antonio Gades, 60 ans de danse espagnole) et Antonio Gades, visto por Antoni Miró (Antonio Gades, vu par Antoni Miró), la création d'un vaste programme pédagogique, qui comprend le programme Flamenco en el Aula, destiné à aider les enseignants des écoles primaires et secondaires à initier les élèves au flamenco, et un programme éducatif réussi qui, sous le titre, Movimientos, la danza de la punta al tacón, (Mouvements, la danse de la pointe au talon) a pour but d'aider les nouvelles générations à découvrir et à apprécier l'un des atouts culturels les plus riches et les plus appréciés de l'univers ibéro-américain: la danse espagnole.